Comment mieux apprendre, retenir et progresser ?

Temps de lecture : 4 minutes
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Trois thématiques qui se regroupent, s’entremêlent et me passionnent.

Depuis quelques semaines, je me sens un peu frustré de ne pas avoir réussi à mettre en place un système personnel me permettant de stocker, croiser et mieux utiliser mes notes, mes connaissances.

C’est le fameux PKM (Personal Knowledge Management) que j’avais évoqué pendant le confinement, avec notamment la méthode PARA de Tiago Forte et l’utilisation de Notion. Je n’ai pas réussi à construire ce que je désirais, n’ayant peut être pas assez persévéré et itéré sur le sujet.

Nous utilisons Notion sur Longue Vue mais je vais passer sur Roam Research pour ce qui a trait à la connaissance, aux notes et aux idées personnelles.

Killian Talin m’a parlé il y a quelques jours de la formation de Nat Eliason qui nous aide à prendre en main Roam Research. Je compte vais faire cette formation en août et certainement switcher mon “deuxième cerveau” sur Roam.

Revenons au sujet de base.

Pour mieux apprendre, mieux retenir et progresser, j’aime utiliser ce que j’appelle : le réseau en 3 dimensions, à savoir, être entouré de :

  • mentors : principalement pour apprendre, engranger du savoir, de la connaissance
  • pairs / acolytes : pour progresser et mettre en pratique
  • Ă©lèves : pour structurer, assimiler des concepts plus techniques ou thĂ©oriques

J’ai toujours évoqué des personnes, lorsque je faisais référence à ce réseau tridimensionnel, mais à vrai dire, ce réseau peut aussi être composé d’autres types de ressources : livres, méthodologies, projets etc

Un écosystème de connaissances tridimensionnel.

Je vais maintenant vous partager des exemples concrets que je mets en pratique lorsque je veux aborder un nouveau domaine, découvrir une industrie que je ne connais pas, acquérir un savoir ou une compétence.

Pour apprendre ?

Lorsque je souhaite apprendre une nouvelle compétence, développer mon savoir dans une industrie, j’aime m’immerger dans celle-ci de plusieurs manières :

  • Je demande Ă  mon rĂ©seau (personnel, Linkedin, Twitter etc) qui sont les personnes intĂ©ressantes Ă  suivre lire, lire, contacter sur le sujet
  • Je cherche et lis les 2-3 livres les mieux notĂ©s sur la thĂ©matique et / ou ceux Ă©crits ou recommandĂ©s par les experts qui ont Ă©mergĂ©s de ma recherche prĂ©cĂ©dente.
  • J’essaye de rencontrer en face Ă  face (ou sur zoom cette annĂ©e …) entre 15 et 30 personnes qui peuvent m’aider Ă  mieux comprendre ce que je chercher Ă  apprendre, le tout sur une pĂ©riode de deux Ă  trois semaines.
  • Suite Ă  ces multiples Ă©changes, je garde souvent contact avec quelques-uns et souvent une ou deux personnes vont devenir des mentors pour moi sur le sujet.
  • Je peux Ă©galement : Ă©couter des podcasts, suivre les chaines YouTube les plus intĂ©ressantes, suivre une formation (plutĂ´t rare Ă  ce jour) mais ce sont des complĂ©ments aux actions prĂ©cĂ©dentes.

Pour retenir ?

En parallèle de la phase d’apprentissage (qui ne s’arrête jamais mais qui est naturellement plus rapide / forte les premières semaines), un des enjeux est de capter et retenir une partie des informations émises par nos sources d’apprentissages. Pour y parvenir, j’ai plusieurs approches :

  • Lire en entier le blog d’une personne / expert que j’ai identifiĂ© comme Ă©tant très qualifiĂ© pour mon besoin d’apprentissage – Lorsque j’ai levĂ© des fonds pour la première fois de ma vie, j’avais Ă  l’époque lu en deux mois l’ensemble des articles du blog Both Sides of The Table du VC amĂ©ricain Mark Suster (soit plus de 200 articles). Cette mĂ©thode me permet d’avoir une lecture rĂ©gulière et les inĂ©vitables rĂ©pĂ©titions entre certains articles m’aident Ă  repenser et mieux assimiler certains concepts. Un bon hack pour la mĂ©moire.
  • Dans le mĂŞme esprit que le premier point, lire des livres proposĂ©s dans la bibliographie du prĂ©cĂ©dent. Cela me permet de “relier les points” comme avec le blog.
  • Prendre des notes et dĂ©velopper un système intelligent pour les rĂ©utiliser. Comme dit plus haut, je peine Ă  avoir un système qui me convient mais j’y travaille.
  • Ecrire des articles sur le sujet, ce qui m’oblige Ă  rĂ©utiliser mes notes, rĂ©flĂ©chir Ă  ce que j’essaye d’apprendre et structurer, dĂ©velopper mes idĂ©es et ĂŞtre capable de transmettre ce savoir de manière claire et avec des mots simples (Je vous renvoie vers la technique Feynman qui explique très bien ce procĂ©dĂ©). Je peux Ă©galement, avec le mĂŞme objectif, en parler dans cette newsletter ou Ă  des amis.
  • Je peux Ă©galement : coacher des personnes (plus tard dans le processus), donner un cours sur le sujet, utiliser Roam pour croiser mes nouvelles connaissances avec des anciennes (pour ça, il va falloir que je m’y mette !).

Pour progresser ?

Je pense que c’est ma phase favorite. Du moins, celle que je fais le plus naturellement. C’est sans doute ma mentalité d’entrepreneur qui veut ça mais j’aime énormément le concret, l’exécution d’une idée à la réalité, le challenge avec des amis / pairs.

Voici ce que je mets en place pour progresser :

  • Je cherche ou je crĂ©Ă© un petit groupe de 4 Ă  8 personnes dĂ©sireuses de progresser dans un domaine et qui partent plus ou moins du mĂŞme endroit, niveau de connaissance. Avoir ce genre de groupe est un vĂ©ritable super-pouvoir. J’en ai dĂ©jĂ  parlĂ© Ă  plusieurs reprises dans cette newsletter.
  • Je me lance un challenge avec (et contre) une ou deux personnes.
  • Je lance un projet qui va me permettre de tester en condition rĂ©elle ce que je cherche Ă  apprendre. Exemple avec le club de Business Angels First Ticket Capital que j’ai crĂ©Ă© en Septembre dernier pour apprendre le mĂ©tier de VC / investisseur (et savoir si celui-ci me plaisait)

Voila un aperçu que je pense pas loin d’être exhaustif des moyens que j’utilise et mets en oeuvre pour progresser, apprendre et retenir, peu importe le sujet ou le domaine.

Je suis persuadé que c’est la combinaison des trois faces du réseau / écosystème tridimensionnel qui me permet de rapidement apprendre et progresser dans les domaines qui m’intéressent.

Sans oublier le plus important : la passion qui est la condition sine qua non pour me motiver à mettre en place tout ce processus. J’ai besoin d’être intrinsèquement motivé par le sujet pour mettre en place ce schéma d’apprentissage.

J’espère que ce partage vous aidera dans votre quête de connaissance et de progression personnelle et professionnelle.

Et vous ? Comment faites-vous pour apprendre, retenir et progresser ? Quels sont vos secrets et vos techniques ?

Plus d'articles

Le rapport et la gestion des vacances quand on est entrepreneur

L’entrepreneur (ou l’indépendant), ce spécimen qui a la bougeotte, qui vit et pense projets. Abreuvé de conseils de productivités, de vidéos de Gary V ...

Pourquoi notre identité (actuelle) nous empêche de vivre notre véritable vie ?

Depuis 3 ans, je porte une barbe “longue” que j’entretiens – parfois – chez des barbiers hipsters parisiens. Elle a fini, avec le temps, ...

10 avril 2021

Merci !

Voici 60 ressources que je vous offre : mes 10 articles les plus lus, mes 20 livres favoris et mes 30 ressources/sites préférés.