Comment développer son réseau d’une manière adaptée à ses forces et sa personnalité ?

Temps de lecture : 3 minutes
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Cet article provient de la rubrique “Le Coaching des abonnés” de l’édition #102 de ma newsletter Dans la tête de JCK.

Pour recevoir les prochaines éditions, rendez-vous ici.


Pour cette première édition du coaching des abonnés, j’ai choisi la question de Benoit Tallandier, product manager (et ex-CEO) de Twake.

J’aimerais avoir ton avis sur le réseau.

Certains se cachent et d’autres passent leur temps dans des meetups. Le réseau a-t’il joué un rôle important dans tes aventures ? As-tu quelques règles pour savoir s’il faut s’investir ou non lorsque tu rencontres une nouvelle personne ?

Ce sont des questions que je reçois fréquemment et qui nous concerne tous : l’art de construire son réseau, de développer des relations enrichissantes.

“Le réseau a-t-il joué un rôle important dans tes aventures ?”

Clairement oui et je pense que ce sera le cas de très nombreuses personnes. Je suis souvent considéré par les gens qui me côtoient (ou dans les médias, podcasts etc.) comme étant autodidacte n’ayant pas fait de longues/grandes études. J’utilise moi-même ce terme dans certaines interviews par facilité.

Je prends toujours l’exemple d’Arnold Schwarzenegger considéré comme l’exemple ultime du “self made man” et qui pourtant se décrit ainsi dans la préface d’un livre de Tim Ferriss “I’m not a self made man”.

Il est le fruit de ses nombreuses rencontres, des mentors qu’il a côtoyé et de pleins d’autres facteurs.

Cela démontre l’importance du réseau et de l’entourage. Pour chacun de nous.

Il y a deux manières de rencontrer des personnes intéressantes et de développer son réseau.

  • Aller vers les autres.
  • Faire venir les autres à soi.

La première approche va plus correspondre aux personnes extraverties, qui aiment aller vers les gens. Cela passe par des rencontres dans des conférences, des meetups, des interactions spontanés dans des espaces publics ou en contactant des gens par messages privés sur des réseaux comme Linkedin.

La seconde, qui est celle qui me correspond le plus, est de créer des projets, des contenus dans des thématiques qui nous plaisent et qui vont attirer des personnes semblables. Nos créations deviennent un prétexte aux gens pour nous contacter.

Je conseille à chacun d’utiliser ces deux stratégies tout en essayant de savoir laquelle vous correspond le plus.

Je précise d’ailleurs que les deux approches peuvent (et doivent) se combiner. C’est seulement qu’une des deux vous sera plus naturelle.

Personnellement, je ne fréquente que très rarement les événements publics (conférences, meetup etc.) puisque ce n’est pas là que je vais réussir à interagir le plus facilement avec les autres participants, sauf si je suis invité en tant que speaker puisque cela me permet ensuite d’échanger avec les personnes présentes qui ont un prétexte pour m’aborder.

Mes entreprises, podcasts, articles et cette newsletter me permettent d’avoir un flux constant de personnes intéressantes qui me contactent. Mes contenus et projets font office de filtre en amenant à moi des personnes qui partagent mes centres intérêts, aiment ce que je fais ou qui souhaitent débattre d’un sujet avec moi.

Je combine cela avec de nombreuses prises de contacts à mon initiative sur Linkedin ou sur les autres réseaux. J’ai appris très vite qu’il ne faut pas hésiter et que les individus sont souvent beaucoup plus accessibles que ce que nous pouvons penser.

Mon conseil ultime : envoyer des messages courts et très clairs sur vos intentions. Cela augmente considérablement vos chances d’obtenir une réponse.

As-tu quelques règles pour savoir s’il faut s’investir ou non lorsque tu rencontres une nouvelle personne ?

Je ne suis pas le meilleur exemple dans ce domaine ayant du mal à maintenir des relations régulières avec mon “second cercle”.

Je privilégie de loin mon premier cercle à qui j’ai envie de donner du temps, de l’attention et de l’aide si nécessaire au détriment du second auprès duquel je peux parfois sembler “inaccessible” ou “vraiment relou comme mec” ne répondant pas toujours aux messages.

Avec ce second cercle je privilégie les échanges par e-mails et notes vocales sur Whatsapp que j’agrémente de quelques cafés selon la bande passante que j’ai dans mon agenda et mon état d’esprit du moment, j’ai envie de rencontrer de nouvelles personnes à certaines périodes et moins à d’autres.

Je décide de m’investir dans une relation quand je sens que je partage de nombreux centres d’intérêt et des valeurs communes avec la personne.

Aussi, je pense toujours à mon réseau tridimensionnel (mentor, pair, élève) dont j’ai déjà parlé dans d’anciennes éditions.

J’essaye constamment d’équilibrer ce triangle relationnel au mieux.

Concrètement, en ce moment, je me remets à rencontrer du monde en privilégiant des jeunes de 20-25 ans ou des personnes plus expérimentées que moi dans des domaines où je souhaite progresser.

Merci Benoit pour tes questions !


Si comme Benoit, vous souhaitez que je réponde à une de vos questions dans une future édition, vous pouvez me les poser ici.

Et si vous êtes entrepreneur ou dirigeant d’entreprise et que vous souhaitez en savoir sur mon offre d’accompagnement, vous pouvez me contacter ici.

 

 

 

 

 

Rejoignez plus de 3300 abonnés à DANS LA TÊTE DE JCK

Plus d'articles

Les compétences les plus importantes du 21e siècle ne s’apprennent pas (encore) à l’école

Venez écouter mon nouveau podcast Conversations avec JCK publié chaque lundi à 17h ! Je vous propose une conversation par semaine avec un artiste, un philosophe, ...

16 janvier 2019

Les consolations de la philosophie – Alain de Botton

Dans la continuité de ma lecture de l’excellent livre de Pierre Hadot dont je vous parlais la semaine dernière, j’ai lu cet ouvrage d’Alain ...

Fetch la fin d'une aventure

Fetch : la fin d’une aventure incroyable

PS : depuis la diffusion de ce communiqué, Fetch s’est fait racheter par Resto-in et a pu relancer sa marque et les livraisons depuis ...

23 juillet 2018

Rejoignez la communauté !

Et recevez directement un cadeau de bienvenue. J’ai compilé 60 ressources que je vous offre : mes 10 articles les plus lus, mes 20 livres favoris et mes 30 ressources/sites préférés.