Comment travailler (et vivre) à 10 000€ de l’heure ?

Temps de lecture : 3 minutes
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Qu’est-ce qu’une journée productive pour vous ?

Quand on est ambitieux, on a envie d’être productif, de ne pas perdre de temps, de faire plein de choses – tout le temps.

Mais est-ce la bonne approche ? Et si cela nous desservait plus qu’autre chose ?

On veut abattre beaucoup de travail, vider sa boîte mail, faire le maximum de tâches de notre to-do list.

On finit par en oublier quelque chose d’important : toutes les tâches ou actions n’ont pas la même valeur.

Certaines ont des effets de leviers phénoménaux et nous rapprochent de nos grands objectifs alors que d’autres nous donnent l’illusion d’avancer en nous occupant et nous faisant paraître – aux autres et à nous-même – occuper.

C’est ici que je peux introduire la matrice de productivité la plus puissante – et célèbre – à ma connaissance : la matrice d’Eisenhower.

On peut remercier ce fameux chef d’État-major général des Forces armées et ancien président des États-Unis.

Ce quadrant nous invite à scinder nos tâches dans 4 catégories différentes :

  • Importantes et urgentes : à gérer soi-même
  • Importantes et non urgentes : à gérer soi-même également
  • Urgentes et non importantes : à déléguer ou automatiser autant que possible
  • Non importantes et non urgentes : à déléguer, automatiser ou supprimer

Nous sommes nombreux à connaître cette matrice, beaucoup moins à l’utiliser. Celle-ci est peut-être trop abstraite ?

Peu importe, j’en ai une autre à vous proposer qui reprend les principes de celle d’Eisenhower mais qui est beaucoup plus parlante.

La matrice du travail à 10 000€/heure

 

Dans celle-ci nous allons associer nos tâches à une valeur monétaire “fictive” :

  • 10€ pour les tâches non urgentes et non importantes
  • 100€ pour les tâches urgentes et non importantes
  • 1000€ pour les tâches urgentes et importantes
  • 10 000€ pour les tâches non urgentes et importantes

Vous pourrez constater que les tâches à 1000€ sont situées dans le bas droit du cadran alors que dans celle d’Eisenhower, elles sont placées en haut à gauche. La raison est que cette seconde matrice nous incite beaucoup plus à chercher des effets de levier.

Et on ne peut générer des effets de levier que via :

  • l’automatisation et la délégation des tâches à moyenne et faible valeur ajoutée
  • le focus sur des tâches/projets à très fortes valeurs ajoutées.

Sans avoir en tête ce genre de système de priorisation de nos tâches, on se retrouve à passer nos journées (et notre vie) à traiter des tâches, à 10€, 100€ et de temps en temps à 1000€.

Les tâches à 10€ et 100€ se font vite, sans douleurs et donnent l’impression de travailler, d’avancer : emails, rendez-vous, modification à la marge d’un document etc.

À l’inverse, on ne trouve/prend jamais le temps de consacrer du temps aux tâches à 10 000€.

Pourtant, ce sont elles qui nous permettent de faire de grands pas dans notre business et dans notre vie.

Depuis quelques semaines, j’associe toutes mes tâches à une valeur afin de me concentrer sur les tâches à 10 000€ en début de journée puis d’aller progressivement vers celles à 1000€ et 100€.

Que pensez-vous de cette matrice ? Allez-vous l’utiliser dès cette semaine ?

N’hésitez pas à me faire vos retours en réponse de ce mail et/ou me partager votre expérience personnelle après l’avoir utilisée.

Je reviendrai sur ce concept dans les semaines à venir. Je pense qu’il est important et peut s’appliquer à tous les domaines importants de la vie (business/carrière), santé, relation.

Rejoignez plus de 6000 abonnés à DANS LA TÊTE D'UN PHILOPRENEUR

Plus d'articles

8 leçons apprises avec le podcast Dans la tête d’un VC

En juin 2019, j’ai lancé un podcast sur l’investissement en startup : Dans la tête d’un VC. Pour être plus précis, c’est un podcast ...

6 avril 2020

Challenge : écrire 30 articles en 30 jours

Il y a quelques jours, je suis tombé sur un challenge intéressant, Ship 30 for 30.  Le concept : Ecrire un atomic essay de ...

5 février 2021

Le syndrome de Peter Pan

Ce syndrome, bien connu grâce à sa fiction éponyme, désigne une angoisse à l’idée de devenir adulte et de quitter l’enfance. L’enfance représente un ...

Merci !

Voici 60 ressources que je vous offre : mes 10 articles les plus lus, mes 20 livres favoris et mes 30 ressources/sites préférés.