Comment trouver un mentor ?

Temps de lecture : 3 minutes
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Cet article provient de la rubrique “Le Coaching des abonnés” de l’édition #105 de ma newsletter Dans la tête de JCK.

Pour recevoir les prochaines éditions, rendez-vous ici.


Aujourd’hui, je réponds à une question de Céline Bertrix actuellement en stage chez Hiresweet après un stage dans le VC chez CapHorn.

Comment trouver un mentor ? Et lui demander de l’ĂŞtre ?

C’est une question qui revient souvent. L’art de trouver et surtout de convaincre une personne de devenir son mentor.

La question est simple à poser, la réponse pas nécessairement évidente.

Il faut déjà définir ce qu’est un mentor ? Pour moi, c’est une personne plus expérimentée que nous dans un domaine qui va nous guider, qui nous aide à franchir des paliers dans une discipline.

Certaines personnes vont rechercher un mentor “généraliste”, d’autres vont chercher une multitude de mentors selon les challenges auxquels ils font face et les domaines dans lesquels ils veulent passer un cap.

Me concernant, je n’ai jamais eu de mentor “gĂ©nĂ©raliste” et j’ai eu autant – voir plus – de mentors que je n’ai jamais rencontrĂ©s que de mentors (Naval Ravikant, Mark Manson, SĂ©nèque…) que de mentors que je connais en personne.

Mes mentors peuvent ĂŞtre des auteurs, des blogueurs, des entrepreneurs, des philosophes, des moines, des amis, des membres de ma famille.

Pendant longtemps – dont ici – j’ai Ă©voquĂ© mon modèle de rĂ©seau en 3 dimensions qui prĂ´ne le fait de toujours avoir des mentors, des pairs et des Ă©lèves.

J’y crois toujours mais j’ai récemment ajouté une nuance à ce concept.

Je ne cherche plus à rencontrer des “mentors” ou des “élèves”. J’essaye de m’entourer uniquement de pairs. Cependant, ces pairs sont mes mentors dans certains domaines de la vie ou du business et inversement, je suis leur mentor sur certains sujets.

Je peux être l’élève d’un jeune de 20 ans comme le mentor d’un homme qui a le double de mon âge. Puis les rôles peuvent s’inverser en pleine conversation ou selon les circonstances.

Pourquoi je vous parle de cette nuance ?

Parce que selon moi, elle permet de désacraliser et faciliter votre capacité à aller vers l’autre et donc de trouver ces fameux mentors qui peuvent changer le cours de votre vie.

Quand on démarre dans la vie ou dans le business, on peut légitimement être impressionné par certaines personnes et ne pas oser les solliciter.

Une des choses que j’ai pu apprendre à travers mes expériences est qu’il est beaucoup plus simple de rencontrer ces personnes quand on a confiance en notre capacité à pouvoir également leur apporter de la valeur.

Souvent il suffit d’oser faire le premier pas (envoyer un mail, interagir avec eux dans un événement, créer un contenu les concernant puis leur envoyer, leur apporter de la valeur avant de les connaître).

Ne pensez donc pas seulement à ce que ce mentor rêvé peut vous apporter mais ce que vous pourriez vous aussi lui procurer, par exemple : le plaisir d’enseigner, une nouvelle manière de voir le monde, une compétence comme le copywriting, un accès à un univers qu’il ne connaît pas.

“Chaque personne que je rencontre est mon supĂ©rieur, d’une façon ou d’une autre, car elle a quelque chose à m’apprendre.” Ralph Waldo Emerson

Il a tout dit en une phrase ce bon Emerson.

D’ailleurs, cette citation doit faire réfléchir également les personnes plus avancées dans leur carrière/vie. Il faut rester humble et accueillir avec bénédiction ce que l’autre peut vous apporter.

Pour répondre à Céline et à toutes les personnes qui se posent la question.

Non, je n’ai pas de formule secrète pour vous aider à rencontrer vos futurs mentors.

Par contre, j’ai essayé au mieux de vous partager l’état d’esprit qui va vous permettre d’y parvenir :

  • Envisagez les relations humaines comme Ă©tant de pair Ă  pair
  • Prenez conscience que vous aurez toujours quelque chose Ă  apporter Ă  ces personnes (et inversement)
  • Osez faire le premier pas
  • Ne soyez pas déçu ou frustrĂ© d’essuyer des Ă©checs dans cette quĂŞte, cette personne sera peut-ĂŞtre votre pair dans 5,10, 20 ans si ce n’est pas possible aujourd’hui.
  • Recommencez, cultivez ces belles relations, faites des connexions, rejoignez des groupes / communautĂ© comme Longue Vue ou le Cercle des CrĂ©ateurs, vivez des expĂ©riences.


Pour me poser toutes vos questions
 (projets, business, créations de contenus, conseils divers, recommandations de lectures etc.) et que j’y réponds en MP ou dans cette newsletter.

Rendez-vous sur mon compte Instagram : ajoutez-moi puis envoyez-moi vos questions – ou venez au moins faire “coucou”.

Si vous êtes entrepreneur ou dirigeant d’entreprise et que vous souhaitez en savoir plus sur mon offre d’accompagnement/coaching, vous pouvez me contacter ici.

Plus d'articles

Comment fonctionne un fonds d’investissement ?

Dans la vie d’une startup, la levée de fonds est un exercice important. Les entrepreneurs ont dans la majorité des cas un désavantage d’informations ...

15 juillet 2019

Your network is your net worth — Comment j’ai construit mon réseau en trois phases.

La constitution d’un excellent réseau est sans doute une des priorités voir LA priorité que vous devez avoir en démarrant votre carrière professionnel ou ...

2 octobre 2018

Comment parler en public – Dale Carnegie

Ce rĂ©sumĂ© a Ă©tĂ© publiĂ© originalement dans l’Ă©dition #98 de ma newsletter Dans la tĂŞte de JCK. Si le nom de l’auteur vous dit ...

7 septembre 2020