L’art de se connaître soi-même – Arthur Schopenhauer

Temps de lecture : < 1 minute
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Vouloir le moins possible, connaître le plus possible, a été la maxime qui a guidé ma vie

Des pensées de ce type, il y en a des dizaines dans ce petit livre.

C’est un recueil – publié posthume – composé de réflexions, d’idées, d’aphorismes, de souvenirs, de règles de vies que compila le célèbre philosophe du pessimisme tout au long de sa vie.

Il avait confié à certains de ses amis les plus proches sa volonté que ce livre soit publié après sa mort. L’histoire – racontée en préambule – ne fut pas si simple.

Arthur Schopenhauer partage avec conviction son point de vue sur la société des Hommes (qu’il appelle les bipèdes), son idée du mariage, des femmes, de l’importance de consacrer toute son attention sur sa mission de sa vie, de la responsabilité qu’il ressentait vis à vis de l’humanité.

C’est souvent brutal, parfois extrémiste, tout n’est pas à prendre à la lettre mais il y a de bonnes leçons à tirer de ses réflexions.

On comprend rapidement pourquoi il ne souhaitait pas que ces pages soient publiées avant sa disparition.

Ma note : 7/10

Plus d'articles

Comment se donner les moyens de réussir le lancement de son projet entrepreneurial en restant soi-même ?

Cet article provient de la rubrique “Le Coaching des abonnés” de l’édition #103 de ma newsletter Dans la tête de JCK. Pour recevoir les prochaines éditions, rendez-vous ici. ...

Retourner dans la caverne créatrice

Extrait de l’édition #72 de ma newsletter Dans la tête de JCK Je sors d’une semaine frustrante. L’impression de ne pas contrôler mon agenda. ...

Your network is your net worth — Comment j’ai construit mon réseau en trois phases.

La constitution d’un excellent réseau est sans doute une des priorités voir LA priorité que vous devez avoir en démarrant votre carrière professionnel ou ...

2 octobre 2018