Le bilan après avoir coaché 30 abonnés en 30 jours

Temps de lecture : 3 minutes
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Début avril, j’ai proposé à 30 abonnés de ma newsletter de bénéficier d’une session de coaching “découverte” avec moi.

En moins de deux heures, ils étaient 30 à avoir rempli le formulaire et obtenu un créneau entre le 5 avril et 5 mai.

Avant même d’effectuer la première session j’ai beaucoup appris en lisant leurs réponses au questionnaire avec :

  • Leurs problématiques/challenges du moment
  • Leurs profils et situations actuels
  • Leurs visions et vos objectifs à 3 ans
  • Leurs perceptions me concernant et les sujets sur lesquels ils souhaitent se faire aider/challenger

J’ai pu cartographier leurs réponses et y déceler certaines tendances revenant régulièrement malgré la diversité des personnes ayant rempli le formulaire.

Les problématiques et enjeux les plus traités pendant les sessions

Les thèmes qui sont revenus le plus souvent dans les réponses et au cours des sessions furent :

  • Le besoin d’avoir plus de sens dans votre vie professionnelle que vous soyez entrepreneur ou salarié
  • Une envie de laisser plus de place à l’introspection pour savoir qui vous êtes vraiment en définissant vos valeurs personnelles
  • Des difficultés à définir vos objectifs business/pro et personnels
  • L’organisation de vos semaines/journées, la productivité et la concentration pour atteindre vos objectifs
  • La peur de se lancer et d’oser aller vers ce qui vous excite vraiment dans la vie
  • La création d’une vie plus équilibrée dans laquelle il n’y a pas besoin de sacrifier le perso pour le pro (ou vice versa)
  • Comment sortir du lot et devenir une référence dans son domaine
  • La peur de prendre des décisions fortes pouvant remettre en cause son identité et/ou sa carrière professionnelle

Le format des sessions

Toutes les sessions, d’une durée de 45 minutes, se sont déroulées par téléphone en fin de journées (entre 17h30 et 19h).

J’ai fait l’ensemble de ces coachings lors de ma balade de fin de journée qui est devenue une habitude depuis mon arrivée sur Nantes.

Ce format coaching par téléphone permet aux deux interlocuteurs de se concentrer pleinement sur l’échange en cours.

Ce qui était parfois difficile, avec ce format d’une seule session de 45 minutes, était de savoir quelle posture abordée entre la casquette de l’expert/consultant qui donne des réponses, propositions et conseils et celle du coach qui accompagne son interlocuteur dans la recherche de ses propres réponses.

J’ai eu certaines sessions qui ressemblaient à un début de véritable coaching avec la détection de sujets à creuser et d’autres sessions où j’ai été amené à plutôt proposer des conseils, avis et retours d’expériences.

Cette alternance de posture selon les profils, le timing et la dynamique de chaque session est ce qui m’a fait le plus progresser et réfléchir à mon activité de coach.

J’en conclus que :

  • Le format “one shot” de 45 minutes est plus adapté à une posture d’expert/guide qui apporte des solutions directes.
  • Un coaching “one shot” peut exister mais la durée de la séance doit tendre vers du 9 à 120 minutes.
  • Un vrai coaching transformateur prend du temps et nécessite un suivi, cela me pousse à développer mes offres sur des durées de 6 à 12 mois à l’avenir (contre actuellement 3 à 6 mois).

3 autres apprentissages et constats

1) Je l’avais déjà remarqué en février/mars mais c’est encore plus marquant suite à ces nombreuses conversations : le covid a impacté la santé mentale et physique de nombreuses personnes. Je réitère mon conseil à ces personnes, qui est d’avoir un état d’esprit proactif même pendant cette période (ne pas attendre la “fin” du covid pour s’y remettre) et de se concentrer sur ce qu’elles contrôlent.

2) Le manque et la recherche de sens, sujet souvent revenu dans mes échanges, qui part selon moi d’un manque de temps d’introspection et de connaissance de soi. Je suis de plus en plus persuadé que la définition/compréhension de ses valeurs personnelles est ce qui permet de donner du sens à sa vie et de faire des choix importants/difficiles.

3) J’ai pris beaucoup de plaisir à faire ces différentes sessions et créer des relations avec plus de 30 abonnés en aussi peu de temps. C’était super d’avoir des retours de votre part sur cette newsletter, sur votre perception de mon travail et de ma personnalité et bien d’autres choses. De plus, j’ai été agréablement surpris de n’avoir que 4 annulations sur l’ensemble du mois dont deux personnes m’ayant prévenu plusieurs jours à l’avance.

La suite après cette expérience ?

  • J’ai des rendez-vous dans les semaines à venir avec environ la moitié des participants pour échanger ensemble sur leurs besoins et objectifs (suite à notre première session) ainsi que sur mon offre de coaching.
  • Je vais pouvoir être plus précis dans mon positionnement concernant les coachings individuels. J’ai d’ailleurs pu déjà réécrire une nouvelle version de ma page coaching sur mon site personnel.
  • Je ne sais pas encore si je vais proposer des séances de coaching (ou consulting) payantes en “one shot”. J’y avais pensé afin de me rendre accessible à ceux ne pouvant pas se permettre de prendre un coaching classique mais pour le moment ma priorité est de continuer à affiner mon positionnement, à acquérir de nouveaux clients (sur des durées de 3 à 12 mois) et de progresser dans ma pratique chaque semaine.

Intéressé à l’idée de vous faire accompagner par moi après la lecture de ce bilan ?

Cliquez sur ce lien pour qu’on en discute ensemble.

Rejoignez plus de 6000 abonnés à DANS LA TÊTE D'UN PHILOPRENEUR

Plus d'articles

Qu’est-ce qu’un philopreneur ?

Notre société n’a pas nécessairement besoin que nous devenions tous entrepreneurs mais plutôt des philopreneurs. Mais qu’est-ce qu’un philopreneur ? C’est quelqu’un qui en ...

Fetch la fin d'une aventure

Fetch : la fin d’une aventure incroyable

PS : depuis la diffusion de ce communiqué, Fetch s’est fait racheter par Resto-in et a pu relancer sa marque et les livraisons depuis ...

23 juillet 2018

Comment implémenter le système de management OKR dans sa startup en un mois

Depuis le mois de Janvier, nous avons implanté chez Fetch un nouveau système de management. Les OKR pour Objective, Key Results. Le but de ...

7 février 2018

Merci !

Voici 60 ressources que je vous offre : mes 10 articles les plus lus, mes 20 livres favoris et mes 30 ressources/sites préférés.